Lettre du Maire

  • Décembre 2017
  • - Publiée le 29-12-2017
  • Par Laetitia DEPOORTER <ldepoorter@saint-fargeau-ponthierry.fr>

Chères administrées, chers administrés

Tout d’abord je vous prie de recevoir mes meilleurs vœux pour vous et vos proches à l’occasion de cette nouvelle année. Qu’elle vous apporte santé, satisfaction et réussite à titre privé comme professionnel.

Voici bientôt quatre ans que vous nous avez accordé votre confiance pour mener à bien de grands projets de restructuration et d’aménagement pour cette ville que, comme vous, nous aimons par-dessus tout. Confiance que vous m’avez personnellement renouvelée un an plus tard lors du suffrage départemental. Après avoir redressé des comptes inquiétants, contenu une pression fiscale élevée, inscrit la commune dans la forte dynamique de l’agglomération Melun Val-de-Seine, nous avons entamé les mutations indispensables pour aborder les importants défis qui nous attendent :

• Renégociation avec L’Etablissement Public Foncier d’Ile-de-France pour limiter un développement urbain absurde sur le site Henkel qui prévoyait 1200 logements avec une tour de 17 étages et contenir un impensable emprunt de près de 18 millions d’euros que nous avions reçu en héritage…
Création d’une Maison Médicale Libérale pour lutter contre la menace de désertification médicale et assainissement du fonctionnement de notre Centre Municipal de Santé dangereusement menacé par une gestion hasardeuse...
• Mise en place de nouveaux outils humains et matériels nécessaires à une lutte innovante contre l’insécurité des biens et des personnes qui avait gagné nos espaces publics et privés. Avec entre autres, l’implantation de caméras de vidéo-protection.
• Sans oublier notre nouvelle Maison Commune, notre Mairie fonctionnelle et accessible pour tous les administrés. • N’oublions pas non plus de rappeler que nous avons conforté des équipements et services existants que des esprits chagrins nous prêtaient l’intention de supprimer. Le Centre Culturel Les 26 Couleurs et son cinéma sont plus opérationnels et populaires que jamais. Le Centre Municipal de Santé fonctionne à plein s’appuyant sur des finances confortées.
• N’en déplaise à ceux qui n’ont à la bouche que la critique et la désinformation quand ce n’est pas la calomnie, notre ville va de l’avant sans oublier ses fondamentaux. Et les fâcheux auront bon crier toujours plus fort, ils ne feront pas d’un mensonge une vérité. Aujourd’hui la ville a changé de physionomie, j’en veux pour preuve les espaces verts entretenus, les ronds-points en entrée et cœur de ville avenants, colorés et fleuris et la programmation de la réfection de nos trottoirs même si beaucoup restent à améliorer. Nous partons de tellement loin !

Forts de ces réussites, construites avec vous et pour vous, regardons sans cesse vers l’avenir. Loin devant pour construire des actions concertées répondant aux besoins et envies d’aujourd’hui et de demain. Des actions planifiées, inscrites budgétairement dans la durée et anticipant l’ensemble des besoins qui nécessairement se révèleront avec la redynamisation de notre ville : écoles, assainissement, transport, équipements, etc.

Dès 2018, fort du travail accompli, nous poserons les jalons des réalisations qui marqueront les prochaines années. En appliquant les engagements de notre mandat pragmatique, raisonné, cohérent. Ces années, nous les placerons sous le signe de la reconquête de la qualité du cadre de vie trop longtemps négligé.

Il est temps aujourd’hui d’aller de l’avant de renouer les liens sociaux de notre territoire, de valoriser humainement et économiquement notre environnement unique et de laisser de côté des détracteurs qui trouveront toujours que c’est trop, ou pas assez, ou pas dans la bonne direction. Cette direction nous l’avons fixée ensemble et nous nous y tiendrons, forts des encouragements que vous nous avez témoignés ces derniers mois au cours des nouveaux rendez-vous de convivialité et d’échanges que nous avons mis en place. Laissons loin derrière ces rêves d’un autre temps que la collectivité a trainés comme un trop lourd boulet et revenons à une gestion basée sur des réalités partagées.

Jusqu’en 2020, des accents tout particuliers seront mis sur la valorisation et l’amélioration de nos équipements de sport et de loisirs, véritables lieux de vie des jeunes, comme des moins jeunes. Dès les premiers mois de 2018, nous rendrons des arbitrages forts pour investir massivement dans le domaine sportif. De quoi envisager sereinement le doublement de notre COSEC et sa nécessaire réhabilitation, comme l’aménagement de ses alentours. Un travail qui sera l’aboutissement d’une longue réflexion menée en partenariat avec les utilisateurs, avec l’aide de conseillers spécialisés et reconnus nationalement dans l’optimisation de ces équipements. Ces engagements financiers sont à la hauteur des enjeux que doit également relever notre collectivité pour redynamiser notre base de loisirs en la dotant d’équipements répondant, là encore, aux demandes des utilisateurs. Le sport a été le parent pauvre de la politique municipale depuis 20 ans. Ces temps-là sont révolus.

Tout comme est révolu le temps des friches industrielles en cœur de ville. Ces dents creuses qui défiguraient notre environnement depuis si longtemps. Splénodex, Henkel, l’ancien cinéma de l’avenue Beaufils… véritables plaies ouvertes rappelant un passé industriel disparu, ces espaces de la honte font aujourd’hui l’objet d’une reconstruction qualitative programmée. Dès validation de notre PLU la revalorisation de l’ancienne gendarmerie et le site Chapelle pourront démarrer. Une dynamique urbaine qui, tout en redonnant du cachet au coeur de ville, permet aux jeunes de rester vivre sur leur commune. Une dynamique qui permet, grâce aux dispositions prises par la municipalité, d’imposer aux investisseurs le versement de fonds participants largement à la construction des équipements manquant considérablement sur notre site (Projet Urbain Partenarial). Notre politique n’est pas de bâtir systématiquement, mais bien de reconstruire là où le temps à laisser des cicatrices qui défigurent notre environnement.

Anticiper, concerter, équiper, partager, tels sont les principaux axes de l’action municipale au cours de ce mandat.

C’est avec plaisir que je vous donne rendez-vous le vendredi 26 janvier à l’occasion de la cérémonie des Voeux pour lever un peu plus encore une partie du voile sur ces chantiers, pour vous présenter les autres facettes de cet avenir prometteur et performant que nous souhaitons construire ensemble pour notre ville. Nous nous retrouverons une nouvelle fois dans votre nouvel Hôtel de Ville, moderne et accessible.

D’ici là je vous réitère tous mes voeux de bonheur, de santé et de réussite.

Adieu 2017, vive 2018.

Jerôme Guyard
Maire de Saint-Fargeau-Ponthierry
Conseiller Départemental